LA THALASSA

 

Présentation :

Ce navire de recherche océanographique « LA THALASSA », est amarrée dans le port de Lorient, il a été  désarmé en 1996 et cédée par l’IFREMER a la communauté d’agglomération de Lorient  âpres 36 années de bons et loyaux services et ayant effectuer prés de 252 missions. Cette unité a servi 36 années a  l’ISTPM ancêtre de l’IFREMER (Institut Français de Recherche et d’Exploitation de la Mer). Sa longueur est de 67 M. Et ce bateau à commencer sa deuxième vie en Aout 1999.c’est le premier chalutier français dit de pèche arrière.

 

images             IMG_0173

Le navire avant modification.                                      Le navire après modification.      

 

                                                      

Sa construction fut confiée aux chantiers d’Augustin Normands du Havre, son lancement a pu s’effectuer  au cours du mois de mai 1960 et  qui sera mis à disposition de l’état en Novembre de la même Année.

 

  IMG_0094                              IMG_0093                  Le gouvernail de LA THALASSA                                                  L'hélice avec son arbre

 

Ce navire est maintenant bleu et en forme de fresque grâce au grapheur SHADOW, qui en 2009 l’a repeint afin d’illustré cette histoire de la vie, née dans les océans il y a quelques milliards d’années.

IMG_0097      IMG_0098

 

 IMG_0099     IMG_0100

 

                                                      IMG_0126

 

Ce navire en fonction de ces besoins a été équipé, de sorte a pouvoir «  chaluter par l’arrière.

 

IMG_0096    IMG_0155

 

IMG_0172    IMG_0171

 

 

De plus ce bateau est doté d’une double coque, car effectuant des recherches dans les eaux les plus froides, Il devait bien évidement pouvoir avancer sans encombre. Et il a pu naviguer jusqu’au Groenland.

IMG_0102      IMG_0105

 

  Pour ce faire l’équipe qui a inventer le bateau avait vraiment pensé a tout car lors de leurs longues missions (entre 3 semaines et 3 mois), le navire mouillé dans les eaux les plus froides et par conséquents pouvait geler les ancres et autre outil pouvant stabiliser le navire. Pour éviter tout ces désagréments les ingénieurs ont inventé un système de robinet d’eau chaude afin de faire couler ces eaux bouillantes sur les chaines afin de les débloquer.

 

IMG_0103                                           IMG_0104

Robinet d'arrivé d'eau chaude.                                                      Meme systeme des deux cotés.

 

Le moteur :

IMG_0163       IMG_0164

 

 

La vie a bord :

Pour effectuer à bien leurs missions de recherche, l’équipage se constituait de 50 hommes et femmes, qui cohabitaient dans un espace clos et parfois dans des conditions extrêmes.

  2 bordées existaient à bord :

  . Un équipage qui était dédiés au fonctionnement du navire. (Officiers, Matelots, Cuisiniers, …).

  . Et un équipage de scientifique qui effectuer les prélèvements et les analyses.

Les missions scientifiques:

  Afin d’effectuer leurs missions scientifiques les deux bordées avait besoin de plusieurs outils et d’instruments de travail.

    Bien évidement les sonars qui sondées les eaux les plus profondes afin de pouvoir établir des cartes des fonds marins, et d’autres ultrasons pour pouvoir repérer les bancs de poisson. Et le tout inscrit minutieusement dans les registres afin de pouvoir tracer les espèces de poissons étudier.

 

IMG_0119   IMG_0113    IMG_0114

                Sondeurs et sonars                                                               sonars.

 

  Une fois que les bancs de poissons ainsi que les fonds marins étaient répertoriés, les scientifiques faisait des carte en relief et annoté tout dans leurs registres afin de pouvoir avoir un historique de leur recherches. Bien sure il inscrivait sur une autre carte le positionnement du navire. Et après avoir étudié quels sortes de poisson habitait dans tels et tels mers il faisait leur propre carte de pèche.

IMG_0120     IMG_0121

IMG_0122     IMG_0125

                                             La salle aux cartes.

 

IMG_0124                   IMG_0118

Carte pour positionement du navire.                                                    Carte de peche.

 

  Pour la petite info, Le compteur de miles marin présent dans le navire indiquait plus de 850 000 miles marins, ce qui correspond a faire 38 tours du monde en 36 années de navigation.

 

 

Les instruments de communication:

  Comme tout navire, les officiers et scientifiques avait besoin de communiquer avec le monde extérieur, certes ceci n’ai pas la même époque que nous  maintenant avec nos beaux téléphone portable et liaison internet. Ces personnes  afin de pouvoir communiquer utilisaient soit le morse ou des télex qui recevait de la terre ferme afin d’avoir des nouvelles de leurs proches et également pouvoir donner ou recevoir des informations concernant leurs missions.

 

IMG_0110      IMG_0111

       A gauche le télex, a droite le morse                      Guide des signaux maritime internationale

IMG_0115                                                               

                        IMG_0112                                                   

 

          Guide des vents                                          Salle de communication 

La barre:

  Comme tout navire le commandant et son second supervisait toutes les manœuvres et trajectoire que le navire faisait. Je vous laisse regarder ci-dessous quelques photos de la barre.

IMG_0116      IMG_0117

 

 

La cuisine:

  Les cuistots embarqué avec le navire, ils avaient donc la tache de préparer à manger pour la cinquantaine de personnes a bord du bateau. Pour cela l’unité était équipée de quasiment tout pour pouvoir faire la « POPOTE ». Je vous laisse découvrir par vous-mêmes.

IMG_0135           IMG_0141

     Le réfrigérateur                                                       Le four

 

IMG_0136      IMG_0137

                                                           La cuisine

 

IMG_0139       IMG_0138

             Le pétrin avec sa patière                             Le batteur avec les ustensiles de cuisine

 

Les vivres:

 

  Bien sur pour que nos cuisiniers puissent faire et préparer les repas a tout ce beau monde il devait stocker de grande quantité de denrées alimentaires. Pour cela à coter de leur cuisine il y avait les vivres et une CAMBUSE.

 

IMG_0130   IMG_0131  IMG_0129

                          Les vivres.                                          La cambuse.

 

Les repas:

  Afin que les marins et les officiers puissent prendre leurs dines ils avaient un espace propre a eux c'est-à-dire que les officiers n’était jamais mélanger avec les marins et vice versa. Ceci a toujours été sur les bateaux d’après se que je peux connaitre a l’heure actuel. Par contre d’après se que j’ai pu entendre pendant la visite guidée le mardi le capitaine offrait l’apéritif a tout l’équipage et le vendredi c’été au tour du second capitaine. Et tout sa bien sure dans le salon des officiers.

IMG_0132     IMG_0133

                                            Le coin des marins

 

IMG_0145IMG_0146IMG_0147

                                             Le coin des officiers

 

IMG_0148     IMG_0149

               La petite CAMBUSE                         Ici ce tenais a gauche le capitaine et a droite le second

 

IMG_0150        IMG_0151

                                                              Le salon des officiers.

 

Le repos bien mérité:

 

  Comme chaque être humains que nous sommes, notre corps a besoin de dormir, pour cela le commandant et son second avait chacun leur chambre «  tout confort » avec petit salon privatif grand lit avec bureau WC et douche compris dans la chambre.

IMG_0106       IMG_0107

Salon privatif, avec grand lit et dans la piece du fond                Bureau du capitaine

se trouvait les parties communes privatif.

 

IMG_0108          IMG_0109

                          A l'intérieur de la chambre du capitaine, il y avait un salon privatif afin que celui-ci puisse inviter du monde a l'abri des regards indiscrets.

 

  Et les marins étaient dans des dortoirs à 4, 6 ou 8 personnes avec seulement un petit bureau pour l’ensemble de la pièce, un lavabo unique et un petit réfrigérateur. Voyez-vous la différence d’hébergement entre un officier et un marin ?

 

IMG_0165     IMG_0166

                                 Les dortoirs avec lits superposés.

 

IMG_0167     IMG_0168

Petit bureau avec partie commune collectif, et réfrigérateur.  Et un placard de rangement par marin a coté de son lit.

 

Et pour finir:

 

   Le navire était bien évidement équiper de parti commune (Pour les marins), ainsi qu’une plonge et d’une laverie (Stock de linge).

 IMG_0134    IMG_0142      IMG_0144

             La plonge.                            Le stock de linge.                           La laverie.

 

 IMG_0127

                                                           Les parties communes

  

Fin de la visite:

   Pour la fin de la visite guidée, le navire occupe une exposition baptisé « histoire d’océans », afin de découvrir a taille réelle, les créatures étonnantes et parfois terrifiantes qui ont peuplées les océans au cours de l’histoire de notre planète, bien avant l’arrivé de l’homme.

 

  Avant de mettre quelques cliches du musée je tenais à vous informer d’une petite histoire réelle. La photo ci-dessous, a la place et lieu de l’écran plasma ce tenais ici pendant les missions scientifiques la salle de tri qui permettais par défaut a trier toutes les sortes de poissons et crustacés. Et pour l’anecdote sur la droite de la photo ou il y a un hublot d’ouvert, cette ouverture servait à rejeter a la mer toutes les poissons trop petit ou ne servant pas a la recherche, mais les marins l’ont renommé le «  DEGUEULLOIR » ; Je vous laisse savoir pourquoi, car a force de travailler dans le poisson avec des odeurs nauséabondes et le roulis. Cela leurs permettais de vomir sans pour autant en mettre partout.

IMG_0156

L'ancienne salle de tri avec a sa droite "LE DEGUEULLOIR".

 

IMG_0160 IMG_0161  IMG_0162    

                                   Le musée « histoire d’océans ».

 

IMG_0157  IMG_0158  IMG_0159 

               Explications des differentes espéces de poissons depuis des milliards d'années.   

 

 

  Et dans le musée il y a la maquette de la nouvelle Thalassa de l’IFREMER.

 

IMG_0154 IMG_0152 IMG_0153

                          La nouvelle "THALASSA" de l' IFREMER

FIN.......

Pour information: Les textes proviennent d'une part de ma personne et certains renseignements proviennent du site internet officiel de la thalassa, ou vous trouverez toutes les informations concernant le lieux, les prix et comment vous y rendre, consultable ICI,

et également de l'IFREMER consultable ICI .

  Les photos sont toutes de ma propre Propriété Intellectuelle . Loi sur le coyiright consultable ICI